isolation mur mitoyen

Isolation phonique mur mitoyen appartement : confort accoustique assuré

4.5/5 - (2 votes)

Les habitations mitoyennes présentent de nombreux points négatifs : voisins bruyants, enfants trop agités, volume de la musique ou télévision trop élevé, ou même du bruit qui vient totalement de l’extérieur.

Toutes ces nuisances sonores sont dues à la mauvaise isolation phonique. Ce soucis d’inconfort est plus particulièrement présent dans les bâtiments. Heureusement qu’il est, à tout moment, possible de trouver une solution à ce problème, sans devoir pour un déménagement carrément et ce en installant une isolation phonique à ses murs mitoyens.

Pourquoi faire une isolation phonique ?

L’isolation phonique d’un mur mitoyen est faite principalement pour réduire au maximum les nuisances sonores. Il existe plusieurs et différents types de bruits qu’on peut entendre depuis son appartement :

  • bruits aériens intérieurs : des conversations, les cris des enfants, de la musique, etc ;
  • bruits aériens extérieurs : nuisance des transports, le chahut dans la rue, etc ;
  • bruits d’impact : un objet qui tombe, déplacement des meubles, etc ;
  • bruits des équipements : les électroménagers, les ascenseur, etc.

La propagation de ces bruits aériens provoque des vibrations dans les parois de l’appartement. Ces vibrations transmettent les bruits au logement mitoyen. L’isolation phonique est finalement très importante pour réussir à avoir son confort acoustique.

  Comment pouvoir faire une isolation phonique d'une porte ?

Une autre raison pour laquelle il faut une isolation acoustique au mur mitoyen. Le manque d’isolation phonique présente un fort motif d’insatisfaction en termes de qualité de logement chez les Français.

Comment isoler phoniquement son mur mitoyen ?

Il existe 3 techniques différentes pour faire son isolation acoustique au mur mitoyen.

La première est celle par doublage sur ossature. Ce type d’isolation est le plus utilisé et le plus efficace pour isoler phoniquement un mur mitoyen. La technique consiste en une fixation d’une ossature métallique au sol et au plafond. Cette ossature va constituer une contre-cloison. On peut y ajouter un autre isolant, une sorte d’absorbant acoustique (une laine minérale par exemple).

La deuxième technique est l’isolation par doublage collé. Il s’agit de coller, sur le mur support, deux plaques constituées d’un isolant en laine minérale collé sur une plaque en plâtre. Cette technique est un peu moins efficace que celle sur ossature, car il faut prévoir une certaine épaisseur pour assurer l’isolation phonique au mur mitoyen. Ce type d’isolation va donc réduire la surface d’habitation. Cependant, elle est plus simple et plus rapide en termes de mise en œuvre comparée à la première technique.

  Lame de terrasse en pvc : un bon choix ?

Le troisième et dernier type d’isolation est celui par une peinture anti-bruit. En effet, il existe des peinture qui empêchent ou du moins réduisent la propagation des bruits. Cette technique effectivement très rapide à l’application, mais elle est nettement moins efficace que les deux techniques citées précédemment, à savoir l’isolation par ossature ou par doublage collé.

Types d’isolants

Il y a le choix entre 3 types d’isolants. Le choix du type dépend de sa performance et son efficacité en termes d’isolation acoustique ainsi que du type de la technique d’isolation choisie. Les 3 types sont :

  • isolant minéral ;
  • isolant naturel ;
  • isolant organique.

Pour une isolation par doublage sur ossature, l’isolant doit laisser passer l’air, mais en limitant les bruits. Pour le doublage collé, l’isolant doit être souple.

Commençons par les laines minérales. Des laines de verre ou de roche, peuvent être utilisées pour une isolation phonique. Ce genre de laine est incombustible et présente aussi une efficacité thermique. Les laines minérales sont performantes que ce soit en isolation par doublage sur ossature ou par doublage collé.

  Comment isoler phoniquement un plancher en bois ?

Le deuxième type qui est les isolants biosourcés. Ce sont des laines de type végétal ou animal. Elles présentent des caractéristiques aussi performantes que les laines minérales, la différence réside dans le prix. La particularité de ces isolants, c’est qu’ils sont écologiques. Et ce type convient parfaitement au remplissage de contre-cloison par la technique de doublage sur ossature pour une isolation phonique.

Le dernier type est le polystyrène plastifié. Ce polystyrène plastifié est beaucoup plus souple que le polystyrène classique grâce à un procédé qui le rend plastifié. Ce type d’isolant est couramment utilisé pour la méthode d’isolation phonique par doublage collé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.